Filetage et taraudage

Le taraudage

Définition

Le taraudage est une action d’usinage par enlèvement de matière qui consiste à réaliser des filets dans un trou préalablement calibré.

Le trou

Le trou à réaliser à une grange importance dans la qualité de l’usinage.
En effet l’action de tarauder une pièce provoque une déformation du métal à l’entrée qui en règle général est nuisible à l’ajustement de deux pièces.

C’est pourquoi on va, suivant le cas, faire un usinage supplémentaire, voir l’illustration ci-dessous:

trou.png

Le diamètre du trou a aussi sont importance, un trou trop petit aura tendance à faire des sommets de filet bien trop haut qui frotteront sur la vis, alors qu’un trou trop grand fera « nager » la vis dû au fait que les sommets cette fois seront tronqués.

Le diamètre sera donc : Ø du trou = Ø nominal – le pas
( la théorie voudrait : Ø du trou = Ø nominal – 1.0825x le pas )

Le tableau ci-dessous indique les principaux diamètre de perçage:

taraudage.png

Les outils utilisés sont appelés tarauds.
Ils sont en général en jeu de trois comme l’illustre l’image si-dessous:
taraud.jpg

– 1 : ébaucheur
– 2 : demi-finisseur
– 3 : finisseur

En effet, l’ébaucheur comme sont nom l’indique ébauche l’usinage, le demi-finisseur poursuit l’usinage et le finisseur finalise le travail. Regardez bien l’image pour comprendre le principe.
C’est très simple à comprendre, le 1er enlève peu de matière, le second un peu plus et le finisseur assure une finition correcte, on peut remarquer la forme du départ de l’outil sur l’image.

L’usinage

Pour l’usinage il nous faudra un outils appelé tourne à gauche pour utiliser les tarauds:
outil_1.png

Les tarauds doivent être propre.
L’insertion de l’ébaucheur est primordial, il faudra contrôler soigneusement son orientation au début ainsi qu’en cour d’usinage.
On utilisera une équerre, un marbre, tout est bon pour un contrôle rigoureux:

usinage_1.png
( dessin de mon prof de l’époque 🙂 )

Attention à ne pas effectuer un couple trop grand pendant l’usinage, ça engendre souvent la casse du taraud, de temps en temps tournez en sens inverse pour casser le copeau.

La lubrification

Pendant l’usinage il faudra lubrifier suivant le type de matèriau à usiner :

– Acier : huile de coupe
– Aluminium: huile de coupe
– Alliage a base de cuivre : à sec
– fonte : à sec, au suif


Le filetage

Définition

Le filetage est une action par enlèvement de matière qui consiste à réaliser des filets sur une tige.

La tige

Pour le diamètre de la tige c’est plus simple que pour le taraudage, elle doit être égale au diamètre nominal une fois fileté.
On réalisera un chanfrein en bout ce qui diminuera la fragilité de l’entrée du filet, favorisera le début de l’usinage.

chanfrein.png

La théorie voudrait : pas < e < 2pas

Les filières et porte-filières

Je vais vous présenter ici 2 types de filières, et comme d’habitude une image vaut tout les discours:

Filière ronde

filronde.png


le réglage s’effectue par la vis conique c. Le diamètre maximum est obtenu lorsque c est vissée.

Montage de la filière dans le porte-filière: positionner l’extrémité de la vis-pointeau d dans l’empreinte pour assurer l’arrêt en rotation de la filière dans le porte-filière. L’entrée de la filière est toujours du côté de l’inscription.

Filière type « LC »
fillc.png
Réglage du diamètre de filetage: le diamètre se règle en tournant la pièce c et la vis-pointeau e. Ces deux pièces doivent être serrées après réglage. Pour augmenter le diamètre du filetage, débloquer c et visser e dans f pour écarter les coussinets.
Montage de la filière dans le porte-filière: la rainure f est positionnée face à la vis e, les coussinets b dont la forme extérieure est conique viennent en appui dans la pièce c.

L’usinage

Comme pour les tarauds, les filières doivent être propre.
L’insertion de la filière est primordial mais plutôt facile si le chanfrein est bien réalisé ( moins difficile d’être de travers avec une filière qu’avec un taraud ).

La lubrification

Pendant l’usinage il faudra lubrifier avec une huile de coupe, si la tige est autre que de l’acier il faudra se référer à la lubrification du taraudage.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. David dit :

    Hé hé !! superbe site !

    Une bonne petite remise a niveau après l’entretien que je viens de rater :p

  2. bob dit :

    Merci enormement pour cette veritable source de donnee.

  3. gerard dit :

    bomjour.
    je voudrai savoir si je peu tarauder du M 10 , dans un
    trou déjà tarauder en M 9.
    merci

  4. admin dit :

    Bonjour,

    oui c’est possible mais il y aura du jeu.

  5. gerard dit :

    bonjour,

    réponse pour M° admin
    merci de votre réponse, si je met de la loctite dans les
    taraudage du bloc moteur en sachant que les goujons
    ne seront plus démonter, est ce que la réparation peu tenir.
    ( vieux moteur pompe Bernard )

  6. admin dit :

    Bonjour Gérard,

    je ne peux pas affirmer que cela tiendra dans le temps, mais je pense que si vous posez la question, c’est que vous n’avez pas d’autres solutions, donc essayez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *