Montage et démontage des Roulements

Il existe plusieurs façons de monter ou de démonter des roulements, chacun à sa méthode, je vais vous présenter ici celles les plus utilisées.

Le montage

Voici quelques points importants à suivre avant chaque montage de roulement:

1 : Vérifier que vous avez le bon roulement à monter
2 : Préparer tout le matériel nécessaire et vérifier la propreté des outils
3 : Nettoyer l’environnement dans lequel le roulement va être monté
4 : Sortir le roulement au dernier moment de son emballage d’origine
5 : Monter le roulement avec la méthode la mieux appropriée
6 : Graisser le roulement
7 : Vérifier manuellement, avant mise en route, du bon fonctionnement du roulement

Le montage à froid

Pour un montage à froid, il faut ( dans l’idéal ) se munir d’un coffret de montage de roulement à froid.
Ce type de coffret comprend en général des bagues de frappe de différents diamètres, de douilles de frappe et un marteau anti-rebond.

– Dans le cas d’un montage d’un roulement sur un arbre uniquement, on peut utiliser une douille ( de coffret à douille ) de diamètre équivalent à la bague intérieure du roulement et utiliser un marteau ou maillet pour taper dessus.

– Dans le cas d’un montage d’un roulement sur un arbre et son logement, il faudra idéalement taper sur les 2 bagues à la fois ( c’est pour cela que le coffret de montage à froid est un achat presque indispensable )


Il faut en aucun cas taper sur la bague qui n’est pas une portée, cela causerais une usure prématurée au roulement.

On peut aussi utiliser une presse ou bien de l’azote liquide pour contracter l’arbre, mais tout le monde n’est pas ainsi équipé.

Le montage à chaud

Comme pour le montage à froid, il existe plusieurs méthodes de montage de roulement à chaud:

– La plaque chauffante :

– Le chauffage à induction :

A : Bobine d’induction à l’extérieur du socle : réduction du temps de chauffe et de la consommation d’énergie
B : Bras de support de roulement escamotables pour faciliter le chauffage des roulements de grand diamètre (< 300 mm)
C : Sonde thermique magnétique pour éviter toute surchauffe du roulement
D : Écran de contrôle convivial et écran LED intégrés dans une télécommande
E : Stockage interne des 3 barreaux pour limiter les risques de dommage et de perte
F : Poignée intégrée pour faciliter le transport

Il existe aussi la méthode dite à « bain d’huile » qui consiste à plonger le roulement dans de l’huile chaude avant de le monter

D’autres techniques peuvent être utilisées pour le montage des roulements, les manchons de serrage pour les roulements à alésage conique, c’est ni plus ni moins
qu’un gros écrou qui vient pousser le roulement à sa place. Il faut une clé spéciale pour serrer ces écrous.

Il faut en aucun cas utiliser la flamme d’un chalumeau, elle chaufferait le roulement de façon inégale.

Le démontage des roulements

Comme pour le montage des roulements, il existe plusieurs techniques de démontage de roulement.
Pour le démontage, il faut faire très attention à ne pas endommager l’arbre et le logement.

Le démontage à froid

la technique la plus couramment utilisée est celle de l’extracteur, beaucoup de modèles existe sur le marché.
Certains permettent la prise sur la bague intérieure, d’autre sur la bague extérieure.

Plusieurs configurations possibles :

– Dans le cas d’un démontage d’un roulement monté uniquement dans un logement ( non sur arbre ) il conviendra de plaquer le logement sur un étau par exemple
et de pousser sur la bague extérieure.

– Dans le cas d’un roulement monté à la fois sur un arbre et dans un logement, il sera préférable de le sortir d’abord de son logement et ensuite de l’arbre a l’aide d’un extracteur.

– Dans le cas ou la bague intérieure n’est pas accessible par les mâchoires de l’extracteur (lorsque le roulement bute contre un épaulement plus haut que l’épaisseur de la bague ), on utilisera un décolleur.


On peut aussi pour le démontage à froid utilisé des outils hydraulique.
C’est souvent le cas pour les gros roulements coniques, en règle générale des orifices sont prévus pour injecter de l’huile en pression
entre la portée intérieure et l’arbre. La bague intérieure se dilate, ce qui libère le roulement.

Le démontage à chaud

Dans certain cas il est indispensable de chauffer le roulement pour pouvoir l’extraire.

Je ne vais pas m’étendre trop sur cette partie, mais il existe des outils permettant de chauffer les roulement pour le démontage , on peut utiliser le chalumeau en dernier lieu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nestor dit :

    On en veux encore !!! chez moi je vous place dans mes favoris, et vous dit a bientot.

  2. Lionel dit :

    Je vais mettre cet article dans mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *